Tariq Krim

Entrepreneur emblématique et pionnier de l'Internet. Il est l’un des principaux défenseurs de l'héritage et de la vision singulière des numériques français et européen. Il est également l'initiateur du mouvement Slow Web, qui prône un usage apaisé du numérique et de l’intelligence artificielle.

Tariq Krim
Photo disponible pour la presse. Version HD
🚀
"Il n’existe pas d’endroits pour défendre l'héritage et la vision singulière du numérique français et européen ."
💡
En plus de Cybernetica, vous pouvez me retrouvez sur ma homepage en anglais : tariqkrim.com .

Bio (courte)

Tariq Krim est un entrepreneur emblématique du Web et un pionnier de l'Internet. Il est l’un des principaux défenseurs de l'héritage et de la vision singulière des numériques français et européen. Il est également l'initiateur du mouvement Slow Web, qui prône un usage apaisé du numérique et de l’intelligence artificielle.

Il a fondé plusieurs start-ups, dont Netvibes et Jolicloud. Il a été conseiller du gouvernement français (eG8 et Vice Président du Conseil National du Numérique).

Il est aussi le créateur de Cybernetica, une maison d’édition et un Think Tank qui étudie les interdépendances entre le numérique, l’intelligence artificielle, la géopolitique, la culture et le monde de la défense.

En 2007 il est le premier Français à recevoir le prix TR35 du MIT pour le numérique. Il a également été nommé Young Global leader du Forum économique de Davos.

Il est diplômé de l'Université Paris 7, de l'ENST et de la Harvard Kennedy School. En 2019 il est promu officier de l’Ordre des Arts et des Lettres.


Biographie détaillée

Scientifique de formation, Tariq Krim est l’un des entrepreneurs emblématiques du Web.

🌐
Pionnier de l'Internet, co-initiateur du Web 2.0 et intellectuel engagé, il est aussi l’initiateur du mouvement Slow Web qui prône un usage apaisé du numérique. Pionnier des questions de géopolitique du numérique, c'est l’un des principaux défenseurs de la souveraineté numérique en France et en Europe.

Son aventure numérique commence enfant au tout début des années 80 par l’exploration des tout premiers réseaux comme le service américain The Source.

👨‍💻
Profitant de l’expérimentation de la télématique dans le centre de Paris, il construit son premier serveur Minitel en 1984 puis quelques années plus tard, son premier serveur BBS. Il s'immerge dans la culture de l’informatique underground de l'époque.
🇺🇸
Au début des années 90, il part à San Francisco pour faire vivre aux auditeurs de Radio Nova puis aux lecteurs de la Tribune, la naissance du Web et de la cyberculture (Burning Man, les premières expériences de réalités virtuelles, lancement de Wired magazine). Lors d'un passage en 1996 chez Sun Microsystems (et sa joint-venture avec Thomson), il y découvre les prémices du cloud computing.

Devenu entrepreneur, il lance début 2000 l'une des premières plateformes de blog et lance GenerationMP3, le blog qui deviendra rapidement le lieu de rencontre de tous ceux qui s'intéressent à ces nouvelles formes de distribution de la musique.

🎤
En parallèle, il conseille des labels indépendants de musique (SPPF), des artistes interprètes (ADAMI) puis des producteurs de films indépendants (SACD, PROCIREP) sur leur stratégie de distribution numérique.
🔓
Face à un pouvoir politique plutôt acquis aux grandes plateformes américaines, il sera l'un des principaux défenseurs d'une vision européenne de la distribution de contenus, respectant la vie privée et l'usage de formats de contenus non protégés par des verrous numériques (DRM).

Passionné depuis toujours par la simplification du quotidien numérique des utilisateurs, il est le fondateur des start-ups Netvibes et Jolicloud, parmi les toutes premières start-up françaises à avoir un succès à l’international.

🇫🇷
Netvibes reste à ce jour la start-up française qui a eu le plus d’influence en termes de design produit dans la Silicon Valley. Le modèle de widgets qu’elle a popularisé est utilisé par des milliards de smartphones aujourd’hui. En 2007, elle fait partie des 50 innovations mondiales selon Time Magazine. La même année, elle gagne le Crunchie Award de la meilleure start-up internationale, un prix décerné par l’ensemble des journalistes et investisseurs de la Silicon Valley.
💻
Jolicloud a commercialisé le Jolibook, le premier ordinateur à moins de 250 euros avec son propre système d'exploitation entièrement basé sur le web (JoliOS) et son propre système de cloud personnel (Jolicloud Me).

Il a ouvert la voie à une nouvelle façon de faire de l’Informatique en introduisant des fonctionnalités qui sont désormais standards sur tous les appareils modernes comme le Chromebook ou l’iPad.

🟠
Pour ses plus fidèles utilisateurs il a lancé Polite, une plateforme de souveraineté numérique personnelle. Disponible uniquement sur abonnement, elle permet de reprendre le contrôle de sa vie numérique éparpillée sur ensemble de services, souvent incompatibles entre eux.

Depuis une vingtaine d’années, Tariq KRIM milite pour une véritable politique de souveraineté numérique en France. Il est l'auteur de plusieurs essais, tribunes et livres blancs sur le sujet.

🤖
Passionné d’intelligence artificielle depuis son plus jeune âge, il s'intéresse désormais à la question de la place de notre autonomie cognitive dans un monde où les machines vont prendre plus de place dans nos vies.

Conférencier international, il s’est spécialisé sur les grandes évolutions de l’Internet et a été l’un des premiers à alerter sur les questions d’éthique, de géopolitique et de militarisation du réseau et de l’économie numérique.


Tariq a été un conseiller officiel et officieux de plusieurs gouvernements Français.

🌐
Il a été à l'origine du premier eG8, le premier sommet Tech en marge du G8 organisé par le président Nicolas Sarkozy.
⚖️
Il a fait partie du comité d’experts créé par la secrétaire d'État à l'économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, pour réfléchir à la neutralité du Net.
🇫🇷
En tant que vice-président du Conseil National du Numérique sous François Hollande, il a fait de nombreuses recommandations pour le gouvernement et a participé à l'élaboration de la loi République numérique.
📚
Parallèlement, il a été missionné par le Premier Ministre et la secrétaire d’État au numérique Fleur Pellerin pour réfléchir à la stratégie d’innovation de la France. Cette mission a favorisé la naissance un an plus tard de la French Tech.
👉
Parmi ses recommandations : la mise en avant des développeurs français au service d'une politique de souveraineté numérique, la création d’un poste de CTO (Chief Technology Officer) de l’État et la création d’un Visa pour les talents numériques (mis en œuvre sous le nom de French Tech Visa).
👍
Ses prises de position sur la souveraineté numérique, pourtant en opposition avec la politique menée par le gouvernement, ont toutefois contribué à la création d’un ministère dédié lors du deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron.

Distinctions

🏆
Il a reçu en 2007 le prestigieux prix scientifique TR35 du MIT , premier français à l’obtenir pour la catégorie Internet. Il a également été désigné par le Forum économique mondial de Davos comme "Young Global leaders" en 2008.
🎓
Tariq est diplômé de l’université Paris 7, de l’École nationale supérieure des Télécommunications et de l’université de Harvard (Kennedy School Of Government).
🌿
Il reçoit en 2008 les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres et est élevé au grade d'Officier en 2019 .



Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.

Bienvenue de retour ! Vous vous êtes connecté avec succès.

Vous vous êtes abonné avec succès à Éditions Cybernetica.

Succès ! Consultez votre email pour obtenir le lien magique de connexion.

Succès ! Vos informations de facturation ont été mises à jour.

Vos informations de facturation n'ont pas été mises à jour.